Le Pacte pour la Transition

Plus de 50 organisations et des milliers de citoyens et citoyennes ont travaillé pendant 18 mois pour aider les candidats aux élections municipales à s’engager pour des communes plus écologiques et plus justes. Le détail des principes et des mesures est disponible sur le site : https://www.pacte-transition.org/#mesures

A partir de ses principes et mesures, le Collectif Ecocitoyen pour Châteaugiron propose des actions dédiées à notre ville. Ces actions sont présentées ci-dessous :

Les trois principes

# Principe A : Sensibilisation et formation à la transition

Impulser et soutenir des actions de sensibilisation et de formation sur la transition auprès de différents publics : élu·es, agent·es territoriaux, jeunes, habitant·es, acteurs économiques, etc.

  • Mettre en place deux pages dans le magazine de Châteaugiron (et/ou la Communauté de Communes) dédiées à l’environnement, à des initiatives locales, à des listes d’entreprises locales de confiance qui peuvent intervenir chez les habitants pour isoler leur logements, présenter les aides possibles …
  • Organiser un forum annuel (ou bi-annuel) destiné à l’environnement, la performance énergétique, le développement des énergies renouvelables, l’agriculture biologique locale, la biodiversité …
  • Promouvoir les journées de l’Environnement (05 juin) & CleanUpDay (avec la participation des habitants volontaires, des employés municipaux et des élus)
  • Organiser des rencontres/ateliers dans les écoles pour sensibiliser les jeunes aux enjeux environnementaux dès le plus jeune âge : permaculture, déchets, biodiversité, alimentation, énergies, surconsommation, …

# Principe B : Co-construction des politiques locales 

Engager un processus de construction collective des politiques locales, en associant élu·es, citoyen·nes, agent·es et représentant·es des acteurs locaux, notamment pour la mise en œuvre et le suivi des engagements du Pacte pour la Transition.

  • Réunir le Collectif Ecocitoyen de Châteaugiron, des élus et agents pour vérifier l’avancement de la mise en place du Pacte (fréquence à définir tous les trimestres par exemple) à l’aide d’indicateurs quantitatifs et qualitatifs définis par les citoyens

# Principe C : Intégration des impacts à long terme et de l’urgence climatique et sociale

Pour répondre à l’urgence climatique et sociale, intégrer des critères environnementaux et sociaux, ainsi que les impacts à long terme décisifs dans les arbitrages des projets locaux et dans l’organisation de la commune et ses groupements.

Les 32 mesures du Pacte pour la Transition avec les propositions du Collectif Ecocitoyen pour Châteaugiron

Mesure 01. Se doter d’une politique ambitieuse d’achats publics responsables (incluant des dispositions sociales, environnementales et locales).

  • Dépasser les simples critères d’évaluation économique et financière et privilégier des indicateurs alternatifs prenant en compte les aspects environnementaux et sociaux dans le choix des fournisseurs.

Mesure 02. Financer les projets de la commune prioritairement par des prêts issus de sources de financements éthiques.

  • Financer les investissements à venir de la Ville avec une banque éthique (exemple : le Crédit Coopératif)
  • Ajouter du financement participatif pour impliquer les habitants de Châteaugiron pour certains projets de production d’énergie renouvelable par exemple

Mesure 03. Mener une politique de sobriété, d’efficacité énergétique et d’alimentation à 100% en énergie renouvelable et locale des bâtiments, véhicules communaux et éclairage public. 

  • Si ce n’est pas déjà fait : mettre en place un tableau de bord de suivi des consommations d’énergies et d’émissions de CO2 pour les bâtiments de la Commune et mettre en place des actions destinées à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments de la Commune
  • Communiquer les résultats annuels aux habitants (en neutralisant la rigueur climatique).
  • Si ce n’est déjà fait, veiller à chauffer les bâtiments communaux à 19°C (température préconisée par l’ADEME) lorsqu’ils sont utilisés, et mettre en place des réduits de -2°C la nuit et le week-end
  • Prendre un engagement pour alimenter tous les bâtiments en 100% énergie verte :
    • Acheter de l’électricité verte (avec des garanties d’origine) pour l’éclairage public et la consommation des bâtiments de la commune
    • Acheter du biométhane (gaz vert avec des garanties d’origine) pour la consommation des bâtiments de la commune. Cette mesure permettra de mettre à l’abri la commune de la Taxe Carbone.
    • Supprimer les chaudières fioul (en lien avec la Stratégie Nationale Bas Carbone) dans les bâtiments communaux et les remplacer par des installations de production d’énergie renouvelable. 
  • En effet, fin 2018, le gouvernement s’est engagé à supprimer les chaudières fioul en France avant 2028 (énergie plus polluante que le gaz) pour réduire la dépendance aux énergies fossiles et préserver l’environnement.
  • Lancer une étude de faisabilité pour créer un réseau de chaleur pour alimenter en énergie renouvelable (chaufferie bois par exemple) les écoles publiques et privées, les gymnases, le collège … situés autour de l’école de la Pince Guerrière
  • Mettre à disposition les toitures des bâtiments communaux pour mettre en place des centrales photovoltaïques / Exemple : le plan solaire de la Ville de Loos en Goelle dans le département 59 (https://plansolaire.loos-en-gohelle.fr/site/)
  • Sensibiliser les agents et usagers des bâtiments communaux aux écogestes.
  • A l’école du Centaure, éviter de laisser les portes ouvertes le matin pendant plusieurs dizaines de minutes lors de l’arrivée des parents et des enfants : laisser les portes fermées et laisser les parents les ouvrir et les fermer pour éviter des pertes de chaleur importantes : peut-on envisager un accueil matinal dans la cour, par le grand portail, comme le midi ?! les portes resteraient fermées et seules les maîtres/maîtresses rentreraient une fois leur classe rangée sous les préaux (il me semble que les portes sont maintenues ouvertes – avec cales – pour éviter les accidents de petits doigts coincés dans les portes, entre autres…)
  • Transformer le parc automobile communal par des véhicules électriques
  • Isoler les bâtiments communaux les plus « énergivores »
  • Vérifier que les lumières sont éteintes dans les bâtiments communaux la nuit, les weekends 

Mesure 04. Donner la priorité au logiciel libre dans le service public pour une informatique au service de l’intérêt général.

  • Intégrer dans la politique de communication interne et externe la pollution liée au numérique 

Mesure 05. Appuyer la structuration de filières paysannes, bio et locales, rémunératrices pour les agriculteurs et agricultrices.

  • Développer les partenariats avec les agriculteurs locaux pour la cantine et l’EHPAD.
  • Promouvoir et accompagner la création de SCOP et de SIC sur le territoire
  • Aider l’agriculture locale à la transition vers l’agriculture biologique ou raisonnée 
  • Créer une offre touristique agricole « de l’éleveur au consom’acteur » avec visite de fermes, visite de Triballat, dégustations de produits locaux, … en partenariat avec l’Office de Tourisme et les différents hébergements touristiques du territoire du Pays de Châteaugiron

Mesure 06. Préserver et mobiliser le foncier agricole et accompagner l’installation de nouveaux agriculteurs et agricultrices dans une logique paysanne.

  • Soutenir l’agriculteur biologique situé à proximité de la future ZAC du Grand Launay
  • Peut-on envisager la création d’une régie municipale agricole bio pour fournir le restaurant municipal ? (en s’appuyant sur l’expérience d’autres communes qui ont fait ce choix ?)

Mesure 07. Proposer une alimentation biologique, moins carnée, locale et équitable dans la restauration collective.

  • 100 % des repas bio et moins carnés
  • 2 à 4 repas par semaine végétarien
  • Créer une régie municipale agricole bio (voir mesure 06.)

Mesure 08. Préserver et développer les trames vertes (couvert végétal), bleues (cycles de l’eau), brunes (sol) et noires (éclairage) pour redonner sa place au vivant sur le territoire.

  • Etudier la mise en place de systèmes d’éclairage public qui s’adaptent en fonction de l’usage et de la présence réelle pour réduire la luminosité et la consommation d’énergie la nuit lorsqu’il n’y a personne dans les rues 
  • Vérifier que les lumières sont éteintes la nuit, les weekends 
  • Inciter/Aider à la plantation de haies bocagères et/ou fruitières
  • Limiter la plantation des essences non endémiques, telles que les palmiers, qui nuisent à la préservation des espèces locales (ou au moins faire de la pédagogie citoyenne)

Mesure 09. Mettre fin au développement de grandes surfaces commerciales sur le territoire.

  • Favoriser les commerces de proximité
  • Devenir des relais de communication des Amap, Ruches-qui-dit-oui, Panier des prés et autres organisations qui valorisent les circuits-courts afin de faire connaître leurs actions auprès de tou.te.s les citoyen.ne.s

Mesure 10. Protéger la ressource en eau, en assurer une meilleure qualité et un accès garanti à toutes et tous, en la considérant comme un bien commun.

  • Si ce n’est déjà fait, s’engager dans une démarche zéro pesticides

Mesure 11. Mettre en œuvre une démarche territoire à énergie positive ou plan climat citoyenne ambitieuse, en réduisant au maximum les consommations d’énergie et en développant la production et la consommation d’énergie renouvelable notamment citoyenne.

  • Compte tenu de l’avis de l’Autorité Environnemental vis à vis du Plan Climat Air Energie Territorial de la Communauté de Chateaugiron, les candidats sont invités à s’engager pour viser à atteindre les objectifs de la Loi de Transition Energétique
  • Imposer des énergies renouvelables dans la construction des nouveaux logements et nouveaux bâtiments tertiaires

Mesure 12. Soutenir les rénovations à haute efficacité énergétique en accompagnant en particulier les ménages en situation de précarité énergétique.

  • Privilégier la rénovation des habitations plutôt que les nouveaux lotissements

Mesure 13. Contribuer à la fin des projets et infrastructures qui augmentent les émissions de gaz à effet de serre et font reculer la biodiversité.

  • Engagement à prendre pour éviter de grignoter les surfaces agricoles et éviter l’artificialisation des sols
  • Rendre obligatoire la création de pergolas végétalisées ou des toitures équipées de panneaux solaires photovoltaïques au-dessus des parkings accueillants du public (Saint-Nicolas, Place des Gates, Univer) pour limiter les puits de chaleur l’été et favoriser le retour de la faune locale

Mesure 14. Renforcer l’offre, l’accès et l’attractivité de transports en commun sur le territoire.

  • Mettre en place des navettes régulières entre Chateaugiron et la gare de Noyal sur Vilaine (ou Servon sur Vilaine)
  • Créer une offre de transport en commun, sur la Communauté de Communes, avec un parc réduit de petites navettes qui permettraient d’aller aux écoles + aller faire ses courses + rejoindre les gares ou les équipements publics sur tout le Pays de Châteaugiron pour limiter le nombre de voitures individuelles et pour créer des emplois locaux

Mesure 15. Donner la priorité aux mobilités actives (marche, vélo) dans l’espace public.

  • Continuer à mettre en place des pistes cyclables à Châteaugiron, notamment en reliant de manière sécurisée les 4 coins de Châteaugiron et les écoles (investir dans des « cyclobus » ? https://www.scool-bus.org/ )
  • Renforcer la communication autour du Pédibus et sa gratuité + renforcer le nombre de bénévoles
  • Mettre en place avec la Communauté de Communes et le Département des pistes cyclables entre les villes de la Communauté de communes (notamment entre Chateaugiron et Noyal sur Vilaine pour pouvoir aller à la future salle de sport en vélo et en toute sécurité)
  • Promouvoir et mettre en place des transports doux au sein de la commune pour les déplacements du quotidien
  • Inciter les employés municipaux et les élus à utiliser le vélo plutôt que la voiture

Mesure 16. Limiter la place des véhicules les plus polluants et des voitures individuelles en ville.

  • Interdire l’accès aux voitures dans la rue de la Madeleine pendant certains horaires (en dehors des livraisons des commerçants)

Mesure 17. Développer une logistique urbaine du transport des marchandises adaptée aux caractéristiques de la commune.
Mesure 18. Impulser et financer une démarche collective de prévention, réemploi, valorisation des déchets en régie ou avec des acteurs de l’économie sociale et solidaire.

  • Communiquer régulièrement sur le Repair Café de Saint Aubin du Pavail
  • Promouvoir le réemploi des objets (Valoparc Saint Aubin du Pavail)
  • Soutenir les artisans zéro déchets (créateurs trotteurs)
  • Créer des Zones de gratuité / Cabanes à don sur le territoire ?

Mesure 19. Mettre en place une tarification incitative à la réduction et au tri des déchets pour tous les acteurs de la commune.

Mesure 20. Développer les habitats participatifs et des écolieux accessibles à toutes et à tous en favorisant l’émergence de nouveaux projets, en sensibilisant à l’habitat participatif, et en soutenant les projets actuels.

  • Accompagner le développement des potagers collectifs : formations à la permaculture, animations sur l’agroécologie, réunions de quartier sur le compostage collectif

Mesure 21. Assurer l’accueil, l’accompagnement et la réinsertion des personnes en difficulté.
Mesure 22. Limiter la place de la publicité dans l’espace public.
Mesure 23. Assurer un accès et un aménagement de l’espace public non discriminant, assurant l’usage de tous et toutes, y compris des personnes les plus vulnérables.
Mesure 24. Garantir l’accès à un logement abordable et décent pour toutes et tous.

  • Construire plus de logements sociaux pour lutter contre la précarité énergétique

Mesure 25. Proposer gratuitement des lieux d’accompagnement au numérique avec une assistance humaine à destination de toutes et tous.
Mesure 26. Créer des dispositifs publics de premier accueil, à dimension humaine et en lien avec les acteurs associatifs, où pourraient se rendre librement les personnes étrangères à leur arrivée sur le territoire, quel que soit leur statut.
Mesure 27. Favoriser l’inclusion des personnes les plus éloignées du monde du travail avec une politique locale de l’emploi tournée vers la transition écologique du territoire et à dimension sociale.
Mesure 28. Mettre en place et renforcer les dispositifs de participation, d’initiative citoyenne, de co-construction de la commune et de ses groupements.

  • Débat démocratique citoyen 1 fois/semestre sur des thématiques diverses: environnement, culture, sport,…

Mesure 29. Créer une commission extra-municipale du temps long pour représenter les intérêts de la nature et des générations futures, et s’assurer de l’adéquation des grands projets des communes et de leurs groupements avec les enjeux écologiques, sociaux, climatiques de moyen et long terme.

  • Engagement à prendre pour donner à la ville une vision long terme, plus longue qu’un mandat politique de 6 ans

Mesure 30. Co-construire avec tous les acteurs concernés une politique associative locale volontariste (pour soutenir le dynamisme et la vitalité économique des initiatives associatives et citoyennes du territoire, garantir leur accessibilité à la plus grande partie de la population, reconnaître et protéger leur rôle critique et délibératif).
Mesure 31. Mettre à disposition des initiatives associatives et citoyennes du territoire, les espaces et ressources pour favoriser leur collaboration, le lien social et le développement de tiers-lieux (espaces d’expérimentation, de partage, de co-gouvernance, etc.) largement ouverts à l’ensemble des habitant·es.

  • Pour les jeunes de 16-18 ans, les accompagner à la création de coopératives jeunesse de services (CJS) pour les sensibiliser à l’économie sociale et solidaire sur le territoire. 
  • Transformer l’ancien Lidl en Tiers-lieu ou en Maison de la Transition ? avec une permanence « rénovation de l’habitat » et/ou la liste d’artisans BTP locaux, des conférences diverses (écosolidarités, éducation, biodiversité etc), avec des Repair Café, avec des Ateliers éco ou zéro déchet, avec des balades Nature pédagogiques, avec une « Trucothèque » afin de mutualiser les objets du quotidien https://biblioremix.wordpress.com/biblioremixparis-18-19-mars-2016/la-trucotheque/

Mesure 32. Adhérer aux monnaies locales complémentaires et citoyennes et les mettre en place dans les services publics de la commune et de ses groupements, dans les budgets participatifs et dans le soutien aux associations.